Épisode 8
C'ÉTAIT IMPOSSIBLE
frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1 
lettre
marion notes  Reconstituer l’histoire, c’est chercher les indices qui lorsqu’ils sont identifiés, dessinent les pistes permettant d’avancer pour comprendre.
La question de le perte du D d’Arman est entré dans la légende ! Dont celle, perpétuée par lui-même de l’erreur typographique.
Dés 1957, le cachet de la poste fait foi ! La chose était d’actualité !
memoiresmemoires  « Van Gogh signait Vincent. Comme lui, je signais de mon seul prénom : Armand. Le raccourci Arman est venu d’une erreur de l’imprimeur, en 1958. Ayant une exposition chez Iris Clert, le D final de mon prénom a disparu dans la précipitation. Qu’on change l’orthographe de mon nom me paraissait intolérable. J’ai fait un scandale. Je craignais qu’on ne me reconnaisse plus, j’avais peur d’avoir à reconstruire ma carrière. Iris Clert m’a alors pris à part : « Ecoute, mon coco, tu es complètement inconnu. Tu as dix copains qui se souviennent de ton prénom. De plus Armand, cela fait garçon coiffeur. La prochaine exposition, on la fait aussi sous le nom d’Arman, ou on ne la fait pas » C’est comme ça que je suis devenu Arman… ».
1 Arman. Mémoires accumulés (p. 38). (Belfond) réédition numérique FeniXX. Édition du Kindle.
poussieres
eliane
« Les Poubelles, non, non, non, je n’ai jamais pu, je ne peux pas et je ne peux toujours pas ».
2 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 5 février 2019
1/3

full-up

le plein
le plein
le plein
le plein
fullup
fullup
2/3
le plein 
« … Une histoire qui ne me convenait pas, voilà.

… Il y avait toujours cette complicité entre nous, mais cela prenait une tournure qui n'était pas du tout la mienne.
… Mes réactions, quand on a commencé à avoir de sévères dissensions conjugales, c'était plutôt la fuite.
… Ce qui faisait drame… Je me rappelle avoir fait un jour le compte, puisqu'il me racontait tout et qu'il me donnait, apparemment, toute liberté (mais il ne fallait pas aller trop loin, moi, de mon côté.)
… J'avais fait le calcul qu'à travers la planète, il y avait dix-huit petites amies réparties de tous les côtés.
J'ai trouvé que mon univers commençait à devenir un peu lourd… ».
3 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 20 février 2019


	
bonPoids Les "Poubelles" et Le "Plein" vont signer la chose qui se termine qu’ils appelleront « notre divorce intellectuel. » 
Le silence, celui qui se tait, de ce qui ne réussit plus à se dire, celui qui décide de ne plus se raconter va faire cartouches aux désarrois de leur désaccord. 
De celles pour faire mal, de la déception d’avoir perdu cet échange qui faisait leur carburant à vouloir dévorer le monde. 
Lui va continuer, longtemps, de regretter et essayer de retisser des solutions à leurs contradictions. 
Elle, elle se met en mode veilleuse. Ne pas s’y tromper, c’est moins visible, mais elle ne l’épargnera pas. 
Ce sera comme lorsqu’on ne sait plus combien on s’est aimé : les malentendus vont se décliner en multiple. 
Leurs vies vont ressembler à ce que chacun sait lorsque c’est difficile de se séparer...


N.B. :Guide d'utilisation de ces pages : mettre le curseur de la souris sur le petit '1' rouge fleche
1 Pour circuler entre les pages de chaque épisode, swap de droite à gauche.
Chaque fois que le curseur de la souris passe sur un élément et qu'un cadre rouge apparait, un clic envoie vers la référence de cet élément.
La flèche rouge vers la gauche en bas de la première page de l'épisode renvoient à l'épisode précédent.
La flèche rouge vers la droite en bas de la dernière page de l'épisode envoient à l'épisode suivant. (Au cas ou celui-ci est déjà publié).
Le curseur de la souris sur le petit numéro en exposant renvoie sur la référence de la citation, et ce par épisode.
previous
next
3/3