Épisode 1
9, PARC DE LA CALIFORNIE
frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1
er  « …Cette communication où c'est comme de jouer au ping-pong, les idées elles vont, elles viennent et elles évoluent, elles se développent mais très rapidement cela s'est dirigé dans le monde de l'art et entre autres de retrouver l'histoire, on était abonnés à je ne sais plus quelle revue sur les arts, on a tout repris : l'histoire de la peinture abstraite, tous les mouvements dadaïstes, enfin tout cela ».
1 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 13 février 2019
 
-IL PEINT

bike bike bike bike bike
memoiresapa  « …Mes toiles étaient très Côte d’Azur : je peignais des palmiers, le Negresco, la plage.
C’était des œuvres vite faites. J’ai même inventé une roue de bicyclette sur laquelle je fixais plusieurs toiles.
Je faisais ainsi plusieurs tableaux en même temps. J’avais déjà le sens du multiple ».
2 Arman. Mémoires accumulés (p. 8). (Belfond) réédition numérique FeniXX. Édition du Kindle


-ELLE FAIT DE LA MUSIQUE

eliane « C’est la musique classique qui a été ma grande passion, ma première grande passion ».
3 Entretien Éliane Radigue / Marc Moreau du 2 Juin 2018


eliane  eliane  eliane  eliane
Une chronologie détaillée en miroir de leur deux parcours de carrière, ainsi que les différents crédits figureront en fin de cet ouvrage de Notes de bas de page.


- JE SUIS UN MONTREUR D'OBJETS
- LE SON DEVIENT MUSIQUE
frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1 
frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1 
@Fondation A.R.M.A.N. toutes reproductions interdites. 1/2
vuPris
vuPris
mmm Yves Klein dédicace Arman.
Arman gardera toute sa vie ce terme…
dedicace


bonPoids J’ai longtemps considéré que la clé qui rendrait compte de l’importance de leur lien quant à leur influence réciproque tenait d’ouvrir la boite de Pandore de leur histoire d’amour.
J'ai mis du temps à identifier que ce n’est pas là que réside le secret. Leur coup de foudre est une trace de ce qui en parle; dans les faits, ce qu’ils ont pacté, c’est de préserver une part à un absolu.
Oser se dire CE QUI NE - PEUT PAS - SE PARLER.
C’est dans la pratique de cette activité de paroles, avec les prises de risque qui vont avec, qu’ils ont pris confiance dans leur capacité à trouver des issues à leur soif de réalisation de devenir artistes.
Pour l’un donner à voir et l’autre, donner à entendre.

Leur « méthode », ils l’ont gardé intacte de ne pas l’avoir banalisée en « recette » : il n’y a pas de mode d’emploi pour mettre l’inspiration en équation…
Par contre, il y a des conditions qui lui sont propice. Regarder, écouter, penser leur histoire laisse miroiter cette part du mystère de leur lien.
Le malentendu entre eux va très vite colorer partout leur relation : amoureuse, amicale, sociale et aussi culturelle.
Ce n’est pas dans ces sujets qu’ils vont se déployer à essayer de se comprendre. Ils ont pourtant une assez bonne lecture et identification de ce qui les oppose.
Et comprennent assez vite l’un de l’autre ce qu’ils ne pourront pas changer.

À croire que la différence assumée sans solution à générer l'unité peut faire ingrédient à évoluer vers du meilleur de soi.
Le message qu’ils laissent à travers leur œuvre risque bien de continuer de défier le temps…
N.B. :Guide d'utilisation de ces pages : mettre le curseur de la souris sur le petit '1' rouge fleche
1 Pour circuler entre les pages de chaque épisode, swap de droite à gauche.
Chaque fois que le curseur de la souris passe sur un élément et qu'un cadre rouge apparait, un clic envoie vers la référence de cet élément.
La flèche rouge vers la gauche en bas de la première page de l'épisode renvoient à l'épisode précédent.
La flèche rouge vers la droite en bas de la dernière page de l'épisode envoient à l'épisode suivant. (Au cas ou celui-ci est déjà publié).
Le curseur de la souris sur le petit numéro en exposant renvoie sur la référence de la citation, et ce par épisode.
previous
next
@Fondation A.R.M.A.N. toutes reproductions interdites. 2/2