Épisode 6
TOUT VA MAL
frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1  frise1 
chien

mmm Arman a toujours aimé les animaux. 
Enfant il a adopté des poules, fait un élevage d’araignées (adulte, il continue d’aimer nourrir les araignées), un temps passionné de reptiles.
Parc de la Californie, il y a eu des chiens. Adoptés en général, avec les tracas qui vont avec : ceux de santé ou parfois de sociabilité.
C’est lui qui va devoir euthanasier Farouk (pas de moyens financiers pour le suivi vétérinaire…) et il mettra beaucoup de temps à s’en remettre.
toutvamal
er « J'étais au sana,
cela a du amener une espèce d'électrochoc dans la famille cette histoire. »
1 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 13 février 2019

mmm La tuberculose d’Éliane est un véritable cataclysme familial. 
Non seulement la famille est éclatée, Éliane part à Hauteville en sanatorium. Mais tout ce qui fait le tonus de la vie de création dans le living : 
cette précieuse sociabilité qui génère toute une richesse d’échanges, est suspendue.
1/4
er-yk
« Quand j'ai rencontré Arman, il formait ce trio inséparable avec Yves Klein et Claude Pascal, c'était vraiment les trois grands copains qui s'étaient rencontrés sur les tatamis de judo de l'école de police. Alors férus de judo, c'était leur passion numéro un et deuxième passion : la rencontre avec la philosophie des Rose-Croix, philosophie à connotation religieuse.
… Le Parc de la Californie, avec ses allées et venues était le centre, l'épicentre indiscutablement de cette activité de partage des idées.
… Quand Yves Klein venait à Nice, il arrivait avec toutes les dernières idées qui avaient été mises à l'honneur dans les lundis de sa mère, Marie Raymond à Paris.
… Cet été là, c'était l'année de la naissance de Yves qui est né au mois de septembre. Au mois d'août j'étais enceinte jusqu'aux dents, à une époque où les femmes enceintes ne se baladaient pas sur la plage pendant la journée. C'était de très mauvais goût. Mais par contre, comme il n'y avait que la route de Marseille à traverser, on y allait tous en bande la nuit, tout le monde venait m'y accompagner, je pouvais faire la planche, je pouvais, ouf, j'étais beaucoup plus légère dans l'eau que sur terre. Yves avait énoncé l'idée de glossolaliser, alors on était tous à glossolaliser royalement sur la plage. C'est une sorte de langage inarticulé.
Claude Pascal, c'était le poète, de dire : « mais si on faisait simplement un son continu. »
… Ces étés niçois, étaient extrêmement stimulants parce que Yves avait un immense charisme, ça c'est indiscutable. Dès qu'il arrivait quelque part, toutes les attentions convergeaient vers lui, d'ailleurs cela valait mieux, parce que, si par hasard, cela en déviait, cela ne l'intéressait plus et il fichait le camp. Alors comme il était très intéressant de l'avoir, il menait le jeu, cela donnait lieu à des échanges comme la fois où tout le monde s'était mis à faire des Allures d'Objet.
Lui avait pris sa peinture pour faire des Allures d'Objet avec une espèce de grosse roue d'engrenage. Arman adorait évidemment emmerder tout le monde. À commencer par les voisins : nos propriétaires du dessous qui se plaignaient. Il s'amusait à faire rouler ça dans le couloir, ce qui faisait un bruit d'enfer et il disait : « Il faut bien que les enfants s'amusent. »
2 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 5 février 2019
er-yk
« Il y a très longtemps, j’ai fait des monochromes. C’était en 1953 ou 1954. Yves Klein revenait du Japon. Il habitait chez moi, à Nice.
A la suite d’un pari que j’ai perdu, il m’imposa une épreuve : je devais devenir un peintre monochrome.
Pendant quelques jours, j’ai fait des monochromes jaunes.
Au lieu de les faire au rouleau, je les faisais avec un couteau à palette. Mais j’était tellement désespéré qu’Yves m’a relevé de mon vœu.
3 Arman. Mémoires accumulés (p. 13). (Belfond) réédition numérique FeniXX. Édition du Kindle.

Une réflexion d’Yves Klein m’aida beaucoup. Voyant mes travaux abstraits, il me dit : « Tu es un bon peintre. Mais des bons peintres, il y en a dix mille dans le monde. » Je compris la leçon : j’ai commencé mes « Allures d’Objets. »
4 Arman. Mémoires accumulés (p. 21). (Belfond) réédition numérique FeniXX. Édition du Kindle.

1958. Je prenais une cruche, une bouteille, un collier de perles. Je les enduisais de peinture et je les faisais rouler sur la toile. L’objet inscrivait sa forme et sa trajectoire. Puis je suis arrivé à une seconde étape : les « accidents ». Là, je remplis une bouteille ou une cruche d’une couleur et je peins la face externe d’une autre couleur. Je brise ensuite cet objet sur le support. »
5 Arman. Mémoires accumulés (p. 21). (Belfond) réédition numérique FeniXX. Édition du Kindle.
ddr 
ddr-1 ddr-1 
2/4
cachet cachet  allure 
ddr 
ddr-1 
3/4
plongée   « Cela devenait très, très, très difficile pour moi. Au retour du sana, j'avais voulu reprendre, moi, mes activités. J'étais partie à Paris pour faire un stage, cela devait être au mois de novembre je crois, au GRM. Je devais faire des conférences en Allemagne à Darmstadt, à Cologne, conférences sur la musique concrète ».
6 Entretien Éliane Radigue / Marion Moreau du 5 février 2019
plongée plongée  plongée plongée  plongée plongée  plongée plongée 


bonPoids L’éclatement autour du terrain d’entente, pour cause de séparation, va déferler autant sur la vie personnelle que sur leur vie de créateurs. 
Lui, il trace avec l’objet. Elle, elle trace et traque les sons. Cette activité est intriquée dans leur mode de vie au quotidien. 
Arman supporte très mal les absences. C’est toujours, même plus tard, resté pour lui une difficulté relationnelle d’être séparé. 
Elle subi la traversée du temps de la maladie sur fond de sentiment de déception d’un paradis perdu.
Dont elle commence à se dire qu’il pourrait ne pas revenir...
N.B. :Guide d'utilisation de ces pages : mettre le curseur de la souris sur le petit '1' rouge fleche
1 Pour circuler entre les pages de chaque épisode, swap de droite à gauche.
Chaque fois que le curseur de la souris passe sur un élément et qu'un cadre rouge apparait, un clic envoie vers la référence de cet élément.
La flèche rouge vers la gauche en bas de la première page de l'épisode renvoient à l'épisode précédent.
La flèche rouge vers la droite en bas de la dernière page de l'épisode envoient à l'épisode suivant. (Au cas ou celui-ci est déjà publié).
Le curseur de la souris sur le petit numéro en exposant renvoie sur la référence de la citation, et ce par épisode.
previous
next
4/4